Yoga

LES SUTRAS de PATANJALI

1 – Les règles de vie dans la relation aux autres – Les Yamas

Sont la non violence, la vérité, le désintéressement, la modération, le refus des possessions inutiles.

2 – Les règles de vie dans la relation à soi-même – Les Niyamas

Selon Patanjali : .

3 – La pratique de la posture – Les Asanas

Grâce à une pratique intense, qui entraîne la destruction de l’impureté, on améliore considérablement le fonctionnement du corps et des sens.

Le soi est intégré à notre réalité charnelle. Comment connaître le soi si le corps et les sens,, chargés d’impuretés, opacifiés, font écran, accaparent notre attention.

L’équilibre corporel se situe entre l’effort et la détente, le faire et le lâcher prise

Asana est ce moment parfait où, le corps étant absolument tranquille, tout effort de volonté aboli, la sensation et la respiration sont suspendues et immobilisent le temps. Alors, on est heureux dans un sentiment d’infinitude.

4 – La pratique de la respiration – Le Pranayama

Les mouvements de la respiration sont l’INSP, l’EXP et la Suspension. En portant l’attention sur l’endroit où se place la respiration, sur son amplitude et son rythme, on obtient un souffle allongé et subtil.

L’important, c’est la conscience de la respiration.

Le corps est lent, la respiration est lente, mais le mental est mobile, papillonnant, et se portant sur des objets changeants, il modifie la respiration, l’accélère ou la bloque. Si on le centre sur l’écoute de la respiration, celle-ci retrouve son rythme naturel, s’allonge. Se laisser respirer et la respiration s’allonge d’elle-même.

5 – L’écoute intérieure – Le Pratyara

Dans la vie courante, nos sens sont happés vers l’extérieur pour tout ce qui les sollicite. Si le mental cesse d’être identifié à cette vie extériorisée, on est libre de retrouver la dimension intériorisée.

6 – L’exercice de la concentration – Le Dharana

La concentration est une Action volontaire, un effort conscient, le choix délibéré de porter son activité mentale sur un objet déterminé. C’est une activité de l’esprit qui élargit la sphère des expériences et développe la capacité cérébrale. Grâce à la concentration, on peut être plus efficace dans le secteur où l’on s’applique, quel qu’il soit. En Yoga, on peut pratiquer Dharana de différentes façons et sur plusieurs points à la fois, dans la pratique, écoute subtile des sensations, de la respiration, de l’espace intérieur. Dans l’immobilité de l’assise, observation du fonctionnement du mental, des pensées qui passent, des espaces sans pensée. Mais qu’elle que soit la qualité de cette attention, il y a le sujet, la relation et l’objet.

7 – La méditation – Le Dhyana

Dhyana est le fait de maintenir une attention exclusive sur un seul point.

Dans la concentration, c’est le mental qui est sollicité. Dans la méditation, c’est la conscience profonde. Imaginons un faisceau de lumière qui émane de la conscience : dans Dharana, il englobe le mental, il est suffisamment large pour éclairer un espace privilégié ; Si la conscience s’affine et devient comme une pointe qui dirige toute sa force, toute son intensité sur un point, et si elle ne passe plus par le mental, c’est Dhyana. La relation entre sujet et objet n’est plus perceptible, il reste cependant la dualité ; sujet/objet.

8 – L’état d’unité – le Samadhi

Quand la conscience est en relation avec cela même qui n’a pas de forme, c’est le Samadhi. La pointe affinée de la conscience a traversé l’objet. Elle rejoint l’infini, le sans forme, l’Absolu. C’est le Samadhi. Il n’y a plus sujet/objet, mais fusion. C’est l’état d’unité

 

HATHA  YOGA  /  NATHA  YOGA

Yoga provient du terme « YUG » qui signifie joindre et unir.

Il s’agit d’une science de la vie qui aide à prendre conscience du corps, de la respiration, des mécanismes du mental.

Le Yoga est une découverte permanente, il contribue au mieux etre, à l’amélioration de la santé, de notre équilibre et donc de nos relations aux autres. Il convient à tous.

Les postures « Asanas » sont un moyen d’expérimenter l’élargissement de la conscience corporelle.

La particularité du Natha Yoga ou (Yoga Tantrique) est de réaliser séparément et/ou simultanément selon les niveaux

  • les mudras ou contractions internes
  • les visualisations sur les trajets respiratoires
  • les fixations oculaires
  • les mantras ou vibrations sonores

et ce afin d’optimiser la circulation de l’énergie de centre en centre (ou chakra) grâce à la circulation du souffle.

Différentes techniques de respirations associées à des méditations améliorent la détente physique, la détente psychique et le fonctionnement métabolique par une meilleure oxygénation des cellules.

Être contacté
Formulaire de contact

*champs obligatoires